• +41 24 424 11 99
  • info@gabella.ch
  • Lundi à Vendredi: 07h30–12h00 et 13h30-18h30
  • avril

    14

    1973
  • 417
  • 0

1973–2000 – Michel et Laurent – la succession

DSC00063

Michel Gabella, jeune homme.

Après la disparition d’Ernest Gabella, les années 1970 sont marquées par une série de réalisations en consortium qui marquent le paysage yverdonnois : le collège Léon-Michaud en 1975, l’Ecole technique supérieure (actuelle HEIG-VD) l’année suivante, puis le centre thermal en 1977.

Collège Léon-Michaud, Yverdon, 1975. Construit par le consortium Horace Decoppet SA Coopérative du Bâtiment et Ernest Gabella SA.

Collège Léon-Michaud, Yverdon, 1975. Construit par le consortium Horace Decoppet SA Coopérative du Bâtiment et Ernest Gabella SA.

Ecole technique supérieure (actuelle HEIG-VD), Yverdon, 1976. (Photo H. Wyden)

Ecole technique supérieure (actuelle HEIG-VD), Yverdon, 1976. (Photo H. Wyden)

Inauguration place d'armes de Chamblon, 29 juin 1979.

Inauguration place d’armes de Chamblon, 29 juin 1979.

Centre funéraire d'Yverdon, 1991.

Centre funéraire d’Yverdon, 1991.

La décennie suivante est marquée par le retrait de Yolande et Enrico Alberti du Conseil d’administration de l’entreprise et l’arrivée de Laurent Gabella, qui rejoint l’entreprise familiale pour y être formé. Les années 1980 marquent aussi le début de la période difficile qui atteindra son paroxysme dans les années 1990 et verra la disparition de nombreuses entreprises régionales actives depuis des décennies dans le domaine de la construction. Afin d’assurer la survie de l’entreprise, Laurent Gabella ouvre le conseil d’administration à des membres extérieurs à la famille. Des années durant, l’entreprise sera portée à bout de bras par une série d’hommes compétents s’investissant sans compter pour éviter la disparition de l’entreprise déjà plus que centenaire.

ARTICLES RÉCENTS
ARTICLES LES PLUS VISIONNÉS
© Copyright 2016 Ernest Gabella S.A. Site par Collectif.ch